Les chroniques de la guerre de Polios (tome 1)
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Dunamis
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 01/08/2009
Age : 32
Localisation : Au milieu d'une grande aventure
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Re: Les chroniques de la guerre de Polios (tome 1)
Shiva!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! I love you _ I love you
J'adore toujours autant!^^
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-crepuscule.actifforum.com/forum.htm
Lorien
avatar
Admin
Messages : 121
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 31
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Re: Les chroniques de la guerre de Polios (tome 1)
Celui-ci fit un large sourire, révélant ses dents blanches
et pointues. Il observa tour à tour les personnes présentes dans le groupe
avant de poser son regard sur Dunamis. Gênée par cette attention soudaine, elle
commença à devenir rouge pivoine. Shiva prit alors la parole.

- Maître Surphax cela fait bien des années que
nous ne nous sommes plus croisés, et aujourd’hui je vous retrouve en compagnie
d’anges et d’humains. Auriez-vous radoucis votre caractère ou le bannissement
des terres démoniaques vous est monté à la tête. Bien que je l’avoue, certaines
de vos compagnons se laissent admirer.

Son regard sur Dunamis se fit plus insistant, la reine des
anges essaya de le soutenir quelques secondes, mais elle se sentait tellement
mal à l’aise d’être ainsi dévisagée par un démon inconnu que la moutarde lui
monta au nez.

-Je ne suis nullement avec Surphax pour le
plaisir croyez moi et si nous nous promenons ensemble comme vous avez l’air de
le croire, c’est seulement pour vaincre Britos et rien d’autre. Et comment
osez-vous dévisager ainsi la reine des anges, espèce de malotru !

Tout le groupe se retourna vers Dunamis, Adrastéïa ravala sa
salive et observa la réaction du nouvel arrivant. Ils étaient au pied des
remparts d’Almaria et insulter ainsi leur porte-parole risquait bien de les
voir finir en gruyère. Mais contre toute attente Shiva se mit à rire de bon
cœur avant de s’incliner respectueusement.

- Veuillez excuser mon manque de politesse votre
Altesse, mais une reine qui se promène ainsi vêtue avec des démons de rang
inférieur et une vulgaire sorcière, il faut dire qu’il y a de quoi ne pas vous
reconnaître. D’ailleurs il ne me semble pas avoir eu le plaisir de faire votre
connaissance.

Tout le groupe se sentit profondément insulté, Orion qui
n’avait pas la langue dans sa poche se prépara à répliquer sur un ton acerbe,
mais c’est Adrastéïa qui prit la parole.

- Excusez-moi très cher monsieur, mais nous ne
sommes pas non plus la garde personnelle de Dunamis. Nous sommes ensemble pour
accomplir une mission, et je ne suis pas une sorcière quelconque, je suis
Adrastéïa, la reine des sorciers, et je viens ici pour rencontrer la reine
Lilith !

- Et toc ! Déclara Orion avec un large
sourire.

Shiva s’amusait de cette situation car il savait très bien
qui ils étaient. Les sorciers avaient envoyés à la reine un message pour
indiquer leur arrivée. C’était aussi pour cette raison que personne n’avait
tiré sur eux quand ils les avaient vus approcher de la ville par les airs.
Shiva poussa un soupir, il faudrait bien qu’il les conduise à la reine, mais
elle lui avait expressément demandé de les retenir le temps qu’elle passe une
tenue plus conventionnelle. Son altesse Lilith était tellement coquette que
cela en devenait parfois extrêmement ridicule.

- Bien trêve de plaisanterie, vous expliquerez
tout ça à la reine qui attend votre arrivée depuis hier ! Les sorciers
n’ont pas manqué de vous annoncer, mais nous pensions qu’une reine aurait au
moins la délicatesse de venir le jour dit.

- Nous serions arrivés hier si nous n’étions pas
tombés sur un piège grotesque au milieu de ce fichu désert ! Lança
Adrastéïa avec colère. Vous croyiez qu’on a le temps de se mettre en retard, on
n’est pas parti visiter le coin si c’est ce que vous insinuez. Mais pour qui
vous vous prenez pour nous traiter de la sorte !

- Et bien je suis Shiva, général en chef de
l’armée infernale et premier conseillé de son altesse Lilith. Mais arrêtons là
les bavardages inutiles et entrons. Vous aurez tout le loisir de vous expliquer
sur vos vilaines péripéties à l’intérieur devant un bon repas.

Pour couper court à toute réponse Shiva appuya sur une
pierre et une partie de l’enceinte se déplacer révélant un passage. Il entra
sans mot dire espérant que la sorcière rouge de colère le suive. Tout le groupe
emboita le pas à Shiva, Ethéïa elle ne comprenait plus rien de ce qui se
passait. Pour elle, le général de l’armée des démons, c’était elle, et non cet
homme hautain et méprisant. Elle lança un regard discret à Surphax, mais que se
passait-il ? Ils avançaient en silence dans un large couloir seulement
éclairés par des torches. Puis ils débouchèrent bientôt dans une grande salle
très lumineuse. Tout le groupe cligna des yeux pour s’habituer à la lumière
soudaine. Quand enfin ils purent y voir clair, ils poussèrent tous un petit cri
d’admiration.

Britos se trouvait toujours devant son miroir. Il avait vu
Adrastéïa et son groupe pénétrer dans la ville des démons. Voilà qui
n’arrangeait pas ses affaires. Mais qu’elle meilleure raison avait-il pour
attaquer la ville, que sa pire ennemie dans l’enceinte. Il avait cherché depuis
quelques mois à rompre son accord avec Lilith, mais elle ne faisait rien qui le
poussait à l’attaquer. Voilà une occasion qui ne se représenterait certainement
pas de sitôt. Il convoqua en grande pompe son conseil de guerre et décida de
lancer ses troupes à l’assaut de la ville d’Almaria. Cette fois, il en était
sûr, Lilith serait bien obligé d’abdiquer. Toutes celles qui avaient osé lui
tenir tête allaient dans quelques jours amèrement le regretter.

Le palais d’Almaria était construit dans une roche noire
translucide et brillante. La lumière qui régnait à l’intérieur était chaude et
douce. La pièce dans laquelle ils venaient de pénétrer était décorée avec de
grands draps colorés, des statues et un bassin rempli de poisson multicolores
au centre. Il y régnait une douce chaleur et un calme apaisant. Le groupe était
impressionné par le grand vitrail représentant une femme qui décorait tout un
pan de mur. Comment quelque chose d’aussi beau pouvait encore subsister dans ce
monde ? Le sol était en marbre blanc, il y avait même à certains endroits
des dalles d’un blanc si pur qu’on aurait pu croire qu’elles brillaient. La
ville des sorciers faisait à côté de ce palais bien pâle figure. Au fond de la salle, de grands escaliers qui
semblaient s’élever vers le ciel, conduisaient à la salle du trône. Shiva
s’arrêta en bas de marches et fit signe à Dunamis et Adrastéïa de le suivre.

- Seules les personnes de sang royal peuvent aller
voir notre reine Lilith. Elle n’accueille pas les démons et les anges
inférieurs.

Surphax fit une moue vexée, certes en enfer il n’était
peut-être pas un démon supérieur, mais ici il était le chef des démons et il
souhaitait se faire traiter comme tel.

- Je n’étais peut être pas un démon supérieur à
l’époque où nous nous connaissions maître Shiva, mais aujourd’hui je suis le
chef des démons qui vivent sur les terres de Polios. Il n’y aura aucune
négociation sans moi !

Shiva fit un sourire et il allait protester quand Dunamis
s’interposa.

- Je souhaiterais également que Surphax fasse
parti des négociations, nous sommes arrivés ensemble, nous négocieront
ensemble. Ne sous estimez pas l’armée démoniaque à ses ordres, il est un allié
précieux dans notre guerre contre Britos.

Adrastéïa en resta quelques instants bouche bée, avait-elle
bien entendu ce que la reine des anges venait de dire ? Voilà qui était
des plus étonnant de sa part, elle qui quelques jours auparavant l’aurait
étranglé sur place, aujourd’hui elle prenait sa défense. La sorcière acquiesça
la décision d’un signe de tête. Shiva ne répondit rien et leur fit signe de les
précéder dans l’escalier. Le reste du groupe décida d’attendre près de la
fontaine que les négociations se terminent. Ils étaient quelques peu vexés de
ne pas avoir été convié dans la salle du trône. Orion d’ailleurs ne manquait
pas de le faire savoir.

- C’est toujours la même chose, on nous prend
vraiment pour des domestiques !

- Râler n’y changera rien, mon frère, il vaut
mieux prendre son mal en patience.

- Orion n’a pas tout à fait tort, j’aurais aimé au
moins qu’ils nous proposent de quoi nous désaltérer. Traverser le désert en
pleine journée m’a asséchée la gorge.

Ethéïa eut à peine terminée sa phrase qu’une servante
s’approchait du groupe avec un grand plateau recouvert de fruits et de verre
d’eau claire. Un sourire s’afficha sur le visage du reste du groupe, au moins
ils pourraient s’occuper en patientant.


HJ : Impossible de changer le mode d'édition, je comprend pas pourquoi mes textes se mettent comme ça...
Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionandstories.forum-actif.net
Dunamis
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 01/08/2009
Age : 32
Localisation : Au milieu d'une grande aventure
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Re: Les chroniques de la guerre de Polios (tome 1)
J'adore Shiva qui dévisage intensément Dunamis! ^^
Et Dunamis qui prends la défense de Surphax franchement je devais faire la même tête qu'Adrastéïa!
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-crepuscule.actifforum.com/forum.htm
Lorien
avatar
Admin
Messages : 121
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 31
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Re: Les chroniques de la guerre de Polios (tome 1)
Un démon ouvrit la porte à Adrastéïa qui pénétra dans la salle du trône. Contrairement à la salle précédente, il y avait très peu de lumière ici. Quelques torches éclairaient le chemin jusqu’au fond de la salle. Ils s’approchèrent lentement du trône. Il était caché par de fins voilages pourpres et on pouvait distinguer la silhouette de la reine assise dessus. Sa prestance et son aura donnait des frissons à Surphax. Les voiles s’écartèrent et ils purent enfin voir la reine des démons. Surphax en eut le souffle coupé, même dans ses souvenirs la reine n’était pas aussi belle que ce qu’il pouvait voir à l’instant. Même Dunamis et Adrastéïa semblaient époustouflées par son charme. La première chose qui les frappa fut ses yeux d’une couleur extraordinaire. Ils avaient la couleur de l’or avec une pupille noire comme l’ébène. Ses longs cheveux couleur lavande faisaient ressortir la blancheur laiteuse et soyeuse de sa peau. Elle portait une magnifique robe noire en satin, couverte de dentelle sur son décolleté, qui était pour les yeux pudiques de Dunamis, parfaitement indécent. Elle avait de long gant en résille qui recouvrait ses bras jusqu’au-dessus des coudes, un collier de perle noire sertie d’un rubis ainsi que des boucles d’oreilles en perle noire complétaient l’ensemble. Sa couronne en argent brillait de mille feux. Si Adrastéïa n’était pas certaine de contempler la reine des démons, elle aurait cru à une apparition onirique. Dunamis en ouvrit la bouche de stupéfaction, vraiment comment était-il possible d’être aussi parfaite. Lilith se leva et s’approcha de ses invités. Elle contempla un long moment Surphax, qui en avait viré au rouge pivoine, avant de passer tour à tour à Dunamis et Adrastéïa. Elle fit alors un magnifique sourire et prit la parole.

- Je suis enchantée de faire votre connaissance reine Dunamis et reine Adrastéïa, j’ai beaucoup entendu parler de vous. Je me souviens aussi de vous Surphax, et surtout de votre tentative un peu désespérée de renverser Lucifer.

Dunamis et Adrastéïa ne firent aucun commentaire, mais Surphax semblait vouloir prendre la parole. La sorcière lui fit un signe, le laissant s’expliquer, avant qu’elle-même ne commence à parlementer avec la reine Lilith.

-Si je peux me le permettre, reine Lilith, si vous êtes ici, c’est bien que Maître Lucifer a quelque chose à vous reprocher. Il n’aurait pas envoyé sa favorite sur ces terres sans raison.

Lilith baissa légèrement les yeux. Effectivement elle n’était pas ici pour rien et n’avait pas été banni sur ces terres pour son bon plaisir. D’ailleurs sa venue ici, quand elle y repensait, avait parfois des travers ironiques. Un léger sourire passa sur son visage avant qu’elle ne relève la tête vers ses invités.

-Effectivement, je ne suis pas ici par plaisir, j’ai été moi aussi banni de l’enfer, tout comme les gens qui m’accompagnent. J’ai moi aussi trahi Lucifer, mais pas de la même manière. J’ai fait quelque chose qu’aucun démon avant moi n’avait fait… Je suis tombée amoureuse d’un humain.

Elle avait lâché ses derniers mots comme une bombe et Surphax en était devenu blême. Il essayait de remettre en ordre les questions qui se bousculaient dans sa tête. Amoureuse d’un humain ? Lilith la reine des succubes, première épouse de Lucifer ? Cette pensée lui paraissait parfaitement impossible, pourtant il voyait bien qu’elle ne mentait pas. Il voulut faire un commentaire, mais les mots restèrent coincés au fond de sa gorge. Un humain…

-Et oui, beaucoup d’autres démons on fait la même tête en apprenant la nouvelle, et je préfère ne pas vous raconter celle qu’à fait Lucifer. Il aurait très bien put me tuer, au lieu de ça il m’a banni, me disant que j’aurais tout le loisir nécessaire de penser à mon erreur et d’expier ma faute. Et effectivement, le temps ne manque pas ici. Mais nous ne sommes pas là pour parler de mon passé, mais plutôt de notre avenir, alors qu’avez-vous donc à me proposer ?

Adrastéïa et Dunamis étaient restés silencieuses depuis le début de l’entretient. Dunamis lança un petit regard à Adrastéïa lui signifiant par là qu’elle pouvait prendre la parole au nom de tous. Adrastéïa lui rendit son salut et se retourna vers la reine Lilith. Elle avait encore du mal à gérer ses émotions, la beauté de la reine irradiait complètement la salle et la sorcière n’arrivait pas à poser le regard sur elle. Elle prit une profonde inspiration avant de commencer.

-Reine Lilith, si je suis venue ici avec mes compagnons c’est surtout parce que les sorciers nous ont assurés que vous pourriez nous aider à vaincre Britos. Quand je vois que vous n’avez eu aucun mal à lui tenir tête depuis que vous êtes ici, alors que nous n’arrivons même pas à nous soustraire à son regard, j’imagine que le conseil des sorciers s’avère excellent.

-Je n’ai aucun mérite à cela, mon pouvoir réside en une chose, aucun homme ne peut résister à mon emprise. Je peux charmer qui bon me semble d’un seul regard et Britos ne fait pas exception. Il a essayé de s’opposer à moi, il y est presque arrivé, mais pour le moment mon pouvoir est plus fort que le sien et j’arrive à le tenir à distance. Il a peur de moi et de ce que je pourrais le contraindre à faire. La première fois qu’il m’a affronté, je l’ai obligé à s’agenouiller devant moi, il l’a fait sous la contrainte, mais il l’a fait. Maintenant je ne suis plus certaine que mon regard lui fasse autant d’effet. Si j’avais su à cette époque-là qu’il était le plus grand mal de ce monde, je n’aurais pas hésité à lui faire trancher la tête. Malheureusement j’ai été trop clémente, je l’ai laissé repartir avec son armée, la seule consolation que j’ai aujourd’hui et d’avoir signé un pacte de non-agression avec lui. Pour le moment il le respecte, sans doute parce qu’il essaye de mettre le plus possible les chances de son côté pour la prochaine fois qu’il m’affrontera. Et puis aussi certainement parce que j’ai dressé un bouclier autour de la ville qu’il n’arrive pas à franchir, du moins pas encore.

Adrastéïa ne savait pas trop quoi penser de cette histoire. Si Lilith n’avait effectivement que ce pouvoir à mettre à leur service, comment pourraient-ils espérer vaincre Britos ? Il avait gagné en puissance magique depuis quelques temps, et ce genre de charmes, il pourrait sans doute le parer sans trop de problèmes. Il n’était pas possible que la reine n’aie pour se protéger que son seul regard et pourtant Adrastéïa n’osait même pas lever les yeux pour croiser les siens. Que fallait-il faire alors ? La sorcière sentait encore une fois le poids de son fardeau sur les épaules. Elle repoussa le long soupir de découragement qu’elle voulait laisser sortir depuis quelques temps. Dunamis quant à elle restait parfaitement muette, tout comme Surphax qui semblait encore sous le choc.


Voir le profil de l'utilisateur http://fanfictionandstories.forum-actif.net
Dunamis
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 01/08/2009
Age : 32
Localisation : Au milieu d'une grande aventure
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Re: Les chroniques de la guerre de Polios (tome 1)
J'adore toujours autant, j'ai lu ça en même pas cinq minutes.
Mets vite la suite! ^^
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-crepuscule.actifforum.com/forum.htm
Contenu sponsorisé
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Re: Les chroniques de la guerre de Polios (tome 1)
Les chroniques de la guerre de Polios (tome 1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Sujets similaires
-
» James Clemens - Les Bannis et les Proscrits.
» "La Guerre des mondes" en Blu-ray : beurk !
» S.O.S. Beauté, Tome 1/2
» [Question] Connaissez-vous "La Guerre des Clans" de Erin Hünter?
» La guerre au garage - ou le récit épique d'une aventure spéciale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stories World :: Les histoires inventées :: Histoires fantastiques-